Dualité Matiere / Esprit

 

LA difficulté de définir la conscience, comme la pensée , ou l’intelligence vient du fait qu’elle n’est pas quantifiable , mais tengible par nos sens ou par les mathématiques. L’évangil de Jean commence par cette phrase: Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu.

LA définition de la conscience comme étant l’expression de la compléxité , autorise des formes d’organisation logiques nouvelles appartenant à cet ensemble, definit pas la conscience . Les ordinateurs possedent en eux un potenciel infini de puissance de calcul et de mémoire et developpent des formes de conscience et de compétences dans des domaines scientifiques trés divers. L’homme ne pourra plus battre la machine au jeu d’echec . Nous aurions tort de considérer les robots comme une matiere inerte .

http://www.dailymotion.com/video/2lsB3GWZYV04kcUmD



Tentative de définition du réel

L’efficacité des mathématiques est raisonnable car elles construisent des invariants et la notion d’invariant est constitutive de la notion d’objet.

http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=26015



Le temps de la réalité.

 

Le temps de la réalité. dans Imaginaire/réalité. 334_L_ESPACE_ET_LE_TEMPSIl y a un paradoxe dans la volonté de l’homme à trouver une logique en toute chose, et une volonté toute au aussi vive pour lui de défendre sa liberté .

 

L’approche déductive de la science , en décrivant le réel , tend à s’approcher avec l’outil mathématique à une forme de mathématique réellement constituante de la matière?

 

L’affirmation selon laquelle il faut maîtriser les mathématiques pour comprendre la nature remonte à Galilé qui eu cette intuition: «  Le livre de la nature est écrit dans le langage mathématique « .

 

N’est pas plus réel le feu qui m’éclaire, que les lois qui le gouverne?

 

Einstein se demande , Comment se fait-il que les formules mathématiques se conforment aussi bien aux choses du réel ?

 

Les nombres sont-ils la simple expression du monde réel ou en sont-il l’essence même, comme le croyaient Platon et les Pytagoriciens?

Il me semble que les philosophes mathematiciens, se perdent en conjecture encore quand il s’agit de découvrir , la nature des nombres, et que la réponse à cette question ne soit pas si simple ou si résolue. Est-ce que les mathématiques sont à l’origine des choses , ou bien les choses sont a l’origine des mathématiques? Je ne pense pas que l’on puisse répondre de façon affirmative dans un sens comme dans l’autre . La science procède par étapes chronologiques pour accéder à une vision du réel qui est intemporelle : la logique.

 

 

Ce qui dans l’absolu voudrait dire que le temps tel qu’il est défini par ces constantes , pourrait être un puits profond des sciences . La nature prédicative de la logique , pourrait nous faire penser que le temps soit une illusion pour nos sens puisque le réel pourrait être une formule mathématique, un algorithme , une vibration unique déterminante. Tout naît de tout pour Lucrèce, le présent est un chaos, alors que la logique puisqu’elle ne pèse rien , peut exister autre par que dans une dimension spatiale. En changeant de référentiel, on peut aborder donc le réel , non étant constituer d’une chronologie d’évènement, mais comme une vérité unique universelle: une constante . Le parti pris pour la science d’utiliser les mathématiques nous permet donc d’avoir une approche globale du réel: la logique.

Dans cette conception réalité virtuelle est un pléonasme, puisque la réalité de pèserait rien , elle ne pourrait être faite de matière.



mon chemin avec l'anneau |
Mes pensées sont les vôtres... |
vany |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Luna's World
| une heure un jour une vie
| OU EST L'ANGE?